fbpx
Le bon mindset pour reprendre confiance en soi

Le bon mindset pour reprendre confiance en soi

Pour être heureux dans la vie, bon nombre de personnes sont à la recherche de la paix intérieure. Pour y arriver, il est important d’avoir confiance en soi, une des clés du succès et du bonheur.

Avoir confiance en soi est un acte qui requiert du travail et de la persévérance.

Découvrez comment adopter le bon état d’esprit pour retrouver confiance en soi.

Comprendre le mindset

Carol Dweck est un professeur de psychologie à l’Université de Stanford. Elle a mené une étude intéressante sur l’état d’esprit des individus.

Ses recherches sont devenues la base de la plupart des ouvrages de développement personnel.

Selon le professeur Dweck, nous sommes maîtres de notre destin et nous sommes capables de changer d’état d’esprit.

C’est une bonne chose, car le mindset influence notre manière d’agir, de penser, et donc notre confiance en soi.

Le fixed mindset

Le fixed mindset

Carol Dweck juge l’état d’esprit fixe (Fixed Mindset) comme une mentalité fermée ou une mentalité de non croissance.

En effet, ce type de personnes voit le monde avec une idée figée et limitée.

Ces individus pensent que certaines personnes sont dotées d’intelligence et d’autres non. Ainsi, ils sont amenés à croire que certains domaines ne leur correspondent pas. Ils sont persuadés que leurs connaissances et aptitudes sont génétiques, et qu’ils ne peuvent pas en acquérir d’autres.

Cette pensée destructrice les retient d’essayer de nouvelles choses.

En effet, ils ont peur de l’échec que cela pourrait entraîner.

Pour les personnes avec un état d’esprit fixe, l’échec est l’image de l’incompétence qu’ils craignent d’assumer. Elles pensent que ne pas réussir leur entreprise du premier coup signifie qu’elles n’arriveront jamais à rien.

Le growth mindset

Le growth mindset

Si certaines personnes s’infligent un état d’esprit dégradant, d’autres avancent grâce à un état d’esprit en développement.

Selon Carol Dweck, les personnes ayant acquis un growth mindset ont un état d’esprit plus positif et ont plus confiance en elles.

En effet, elles sont convaincues qu’elles ont le contrôle sur leurs pensées et compétences. De ce fait, elles sont capables de changer et de s’améliorer avec du travail et de la pratique.

Les personnes avec un état d’esprit en développement sont dotées d’une persévérance remarquable.

Elles travaillent leur capacité intellectuelle pour une amélioration continue.

Elles ont soif de changement et cherchent à se cultiver davantage.

Elles ne craignent pas les échecs et sont disposées à recommencer autant qu’il le faudra.

En plus, ce n’est pas le manque de confiance qui les encourage à apprendre, c’est la détermination et leur foi sur leur capacité à se développer.

La plasticité cérébrale

La plasticité cérébrale

D’après les études du professeur Carol Dweck, le cerveau n’est pas un corps inerte.

En effet, le cerveau est un muscle. Il est capable d’évoluer au cours des années, et peut s’adapter à toutes les situations.

Outre les croyances, la personnalité est toujours disposée à s’améliorer même après l’adolescence.

Ainsi, avec une volonté inébranlable et beaucoup d’exercices, vous serez apte à migrer d’un mindset à un autre.

Il faut commencer par définir un comportement que vous souhaitez acquérir.

À mesure des répétitions, vous acquerrez un automatisme et le comportement deviendra une seconde nature.

Cela s’explique par la création de nouveaux neurones, et leur renforcement. Ce processus continue tout au long de la vie, lorsque le cerveau est soumis à un changement.

 

Comment changer de mindset pour avoir confiance en soi ?

Le manque de confiance en soi touche de nombreuses personnes surtout les femmes.

Différents faits sociaux peuvent l’expliquer, mais le plus important est de pouvoir y remédier.

Maintenant, il vous suffit de connaître l’état de votre mindset en vue de vous améliorer. Les causes importent peu, car votre vie ne dépend que de vous !

Pour en changer, il vous faudra vous armer de détermination et de patience.

 

 

Surmonter ses blessures et ses peurs

Surmonter ses blessures et ses peurs

Les traumatismes du passé peuvent constituer un sérieux blocage dans la quête de sérénité.

Les situations humiliantes et dégradantes que vous avez endurées peuvent être ancrées en vous. Elles se répètent en boucle dans votre tête à chaque fois que vous tentez de nouvelles choses ou que vous échouez.

Il vous serait salutaire de vous en défaire dans les plus brefs délais.

Ainsi, vous devrez vous libérer des pensées destructrices.

La pensée contre-factuelle, le catastrophisme ou la perception sélective peuvent vous garder dans le regret du passé.

De même, la comparaison sociale, l’attribution illusoire et l’impératif vous emprisonnent à toujours attendre l’approbation d’autrui dans vos actions.

La minimisation, l’hyper généralisation et la projection gratuite vous martyriseront dans une insatisfaction constante.

Reconnaître ses faiblesses

Reconnaître ses faiblesses

La confiance en soi ne signifie pas ignorer ses défauts.

Un mindset en développement (Growth Mindset) est incapable de se contenter d’une vie stagnante. Et pour s’améliorer et entamer de nouveaux projets, connaître ses faiblesses a son importance.

Cela pourrait être votre état d’esprit, ou une compétence utile à vos ambitions professionnelles.

Il faut retenir que ces faiblesses ne doivent pas constituer un blocage. Au contraire, leur identification au préalable vous permettra de gagner du temps.

Elles vous serviront également d’explication à la suite de vos échecs. Ainsi, vous pourrez reconnaître vos erreurs et reprendre sur de nouvelles bases.

C’est le meilleur moyen pour ne pas perdre sa confiance en soi après un échec, car vous savez que tout est remédiable.

 

Affirmer ses forces

Affirmer ses forces

La connaissance de ses forces est très importante pour se libérer des pensées destructrices.

En effet, ces voix intérieures vous empêchent de vous épanouir. Et le meilleur moyen de les combattre réside déjà en vous.

Il s’agira de remplacer les mauvaises affirmations par la réalité positive.

Par exemple, suite à un échec, vous pourrez voir le verre à moitié plein. Cela vous permet d’identifier les comportements à maintenir, et surtout garder la motivation.

Vous verrez qu’après avoir reconnu vos forces, l’échec ne sera plus une fatalité et il vous sera plus aisé de remonter la pente.

De ce fait, faites-vous des critiques constructives.

Déclarez-vous des phrases plus positives.

Au lieu de dire « Je n’arriverai jamais à rien », vous pourrez vous dire « En améliorant ma manière de faire, j’y arriverai au moins je l’aurai essayé et je n’aurai pas de regret. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voulez-vous être enfin acteur de votre vie ?

Réservez une séance découverte OFFERTE pour trouver l’accompagnement le plus adapté à votre situation

Udomsak chez VISSARA