fbpx
Growth mindset

Growth mindset, état d’esprit pour libérer votre potentiel

La réussite et le succès dépendent de l’état d’esprit de chacun.

L’époque où l’on s’appuie sur le hasard doit être révolue.

Carol Dweck l’a prouvé à travers les études qu’elle a menées. Cette professeur, écrivaine et précurseur du développement personnel sur le Growth Mindset soutient avec ses livres et ouvrages que les clés de la réussite se trouvent en chacun de nous.

Ainsi, je vous livre dans cet article le bon état esprit pour y parvenir.

Les deux types d’états d’esprit

Le mindset est un concept développé par Carol Dweck. Professeur à l’Université de Stanford, elle a écrit le livre populaire « Oser réussir, changer d’état d’esprit ».

Elle soutient que l’état d’esprit ou mindset en anglais influe sur la vie de chacun. Il contribue à réussir sa vie personnelle, mais surtout professionnelle. Il constitue la base de la personnalité, mais il n’est pas figé.

En effet, tout le monde devrait être capable de le changer. Toutefois, la différence de perception peut rendre ce processus compliqué, voire impossible. Il est ainsi primordial de connaître son état d’esprit, en vue de migrer vers le bon comportement.

1. Le fixed mindset : le mauvais état d’esprit à corriger

Le fixed mindset : le mauvais état d’esprit à corriger

Le fixed mindset véhicule une idée de prédestination. La personne s’emprisonne dans un état figé qui l’empêche d’évoluer.

Pourtant, une grande partie de la population présente cet état d’esprit.

1.1 Son rapport à la compétence

un état d’esprit fixe

Les personnes avec un état d’esprit fixe tendent à croire que leurs personnalités et compétences relèvent d’un héritage génétique et que les traits de caractère ainsi que l’intelligence sont déjà définitifs à la naissance.

Il est, alors, impossible de les modifier, car ils font partie intégrante d’une personne.

Les états d’esprit fixes véhiculent une culture de prédestination. Donc, toute leur vie est toute tracée.

Ces personnes classent les compétences dans différentes cases bien distinctes.

Il existe la case qui correspond aux aptitudes qu’ils possèdent déjà. Une autre case représente la fatalité.

Toutes les compétences qui requièrent des efforts ou des apprentissages y résident malheureusement.

Ces individus n’exploitent que la première case. Ainsi, ils imagineront leur futur métier, en fonction de ce qu’ils maîtrisent.

Aussi, le fixed mindset vit aux dépens des autres.

Il tombe dans une comparaison malsaine qui l’entraîne dans une frustration. Il tente également d’acquérir l’approbation de tout le monde.

Chacun de ses actes est calculé à la perfection afin de correspondre à un standard.

Sa motivation première est la reconnaissance d’autrui. Ce qui est mauvais, car s’il n’est pas applaudi, il ne reconnaît pas son accomplissement et le fruit de ses efforts.

 

1.2 La peur du risque

peur du risque

Le risque n’est pas dans leur vocabulaire.

Jouer dans la sécurité est devenu une devise qu’il est inconcevable d’essayer quelque chose de nouveau.

En effet, ils pensent que la capacité est acquise ou non. De ce fait, tenter l’inconnu aboutirait à l’échec de manière inévitable.

La difficulté est également une lourde épreuve que les états d’esprit fixes ne supportent pas.

Pour les esprits fixes, l’échec est une horrible conséquence de l’aventure.

S’il leur arrive de relever des défis et qu’ils échouent, ils considèrent cela comme une confirmation de leurs incompétences innées.

Vient alors la fameuse phrase : « je ne suis pas fait pour ceci, ou pour cela ».

Ils se mettent même à fuir la responsabilité et à trouver un bouc émissaire en guise d’excuses.

En effet, tous les aspects négatifs de leur vie sont indépendants de leur contrôle.

C’est évidemment la faute d’autrui, ou le résultat d’un manque d’aptitude naturelle.

 

2. Le growth mindset : le bon état d’esprit à développer

Le growth mindset : le bon état d’esprit à développer

Ce mindset est un état d’esprit puissant destiné au gagnant.

Mais les concernés savent que c’est loin d’être un don de la nature.

Il s’acquiert avec du travail et de la frénésie.

 

2.1 Libération du potentiel

growth mindset

Cet état d’esprit est celui à avoir pour trouver le bonheur et connaître le succès.

Les personnes concernées possèdent une forte persévérance.

Ils comprennent que l’atteinte d’un but dépend d’un travail acharné. Ils ne cessent de s’améliorer.

L’acquisition des aptitudes intellectuelles et physiques est le fruit d’un long processus tout au long de la vie.

Les personnes avec un growth mindset sont extrêmement cultivées. Elles sont en perpétuel apprentissage.

Pour ce faire, elles s’inspirent de leurs échecs et s’activent à sortir de leur zone de confort.

Ce sont des personnes curieuses et en constante évolution. En effet, le growth mindset n’aime pas l’état de stagnation.

La stabilité est un signe d’inactivité que les individus à état d’esprit de développement peinent à supporter.

L’état d’esprit de développement adore la prise de risque. Il se lance dans divers projets et n’a pas peur d’échouer.

En effet, le growth mindset considère que les erreurs permettent de grandir.

Se tromper l’encourage à se perfectionner et à aborder chaque projet d’une meilleure manière.

De même, il apprécie particulièrement les difficultés qui le poussent à se surpasser.

 

2.2 Ouverture au monde

Les clés de la confiance en soi et de l’estime de soi

Ces personnes prennent soin de leur for intérieur, mais s’intéressent également au monde qui les entoure.

Elles apprécient les nouveautés et désirent apprendre et comprendre.

Elles ne se contentent pas de ce qu’elles connaissent déjà. Elles s’ouvrent à différents sujets et souhaitent les maitriser.

De même, elles expérimentent de nombreuses activités pour accroître leurs compétences.

En conclusion, la polyvalence et l’adaptation sont une grande qualité des personnes ayant un growth mindset.

Les personnes avec un état d’esprit de développement considèrent l’intelligence de chacun.

Toutes les formes de préjugés ne les intéressent pas.

L’intelligence collective permet d’aller plus loin.

L’individualité n’est pas un comportement de growth mindset. En effet, le partage contribue à développer les compétences.

Comment développer un état d’esprit de développement ?

Comment développer un état d’esprit de développement ?

Tout d’abord, la première chose à changer est la perception des échecs.

Ces derniers peuvent subvenir au cours de la vie personnelle, estudiantine, ou professionnelle.

Vous devez comprendre que ce n’est pas une fatalité.

En effet, vous devez les considérer comme une occasion de trouver la meilleure manière de traiter une situation.

Ensuite, vous devez cesser de vous référer aux autres. Vous êtes unique et votre parcours ne concerne que vous.

Il est inutile de prouver vos valeurs que vous connaissez déjà. Et vos lacunes ne vous définissent pas.

Ce n’est qu’un passage obligatoire dans le périple vers le succès. Vous n’aviez pas besoin de vous presser pour les beaux yeux de vos voisins.

Enfin, l’éducation est importante pour réussir et créer le bonheur.

Tous les enfants possèdent un growth mindset qu’ils perdent peu à peu.

Ainsi, il est primordial de rappeler l’aptitude à évoluer, à ses enfants, à ses collaborateurs, et surtout à soi-même.

Il ne faut pas sous-estimer la force des compliments et les ravages des critiques constructives.

Vous pouvez avoir besoin d’un coaching pour vous encourager et vous aider à comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voulez-vous être enfin acteur de votre vie ?

Réservez une séance découverte OFFERTE pour trouver l’accompagnement le plus adapté à votre situation

Udomsak chez VISSARA